Faut-il identifier votre NAC ?

Selon les animaux et les classements, des démarches seront nécessaires.
Attention, certaines seront obligatoires, d’autres vivement conseillées, renseignez-vous avant d’accueillir un animal, NAC ou pas. Consultez divers guides, comme celui proposé par E3H, mais également votre vétérinaire.

Les obligations liées aux NAC ?

On a parlé dernièrement des NAC, les « nouveaux animaux de compagnie », que cela soit les reptiles, les amphibiens ou encore les oiseaux, mais aujourd’hui nous verront quelles sont les obligations selon les animaux.

Les carnivores domestiques

On connait souvent les obligations d’identification pour les chiens, mais c’est également le cas des furets. Il faut savoir que les données d’identification des carnivores domestiques sont organisés par l’I-CAD en France, une entreprise agréée par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

Le but premier est de combattre l’abandon des animaux, mais également de faciliter les recherches en cas de perte de votre animal. Comme pour les autres animaux, on utilise les puces électroniques au niveau du coup de l’animal. Ne vous inquiétez pas, votre compagnon ne sentira rien, cela se fait sans aucune anesthésie par votre vétérinaire.

On peut également utiliser un tatouage à l’aide d’un code à 7 chiffres et lettres, même si cela se fait de moins en moins, car on utilise une anesthésie générale et que depuis juillet 2011, la puce électronique est le seul moyen d’identification reconnue et validé pour voyager avec les animaux en Union Européenne.

Attention, si jamais vous déménagez, si l’animal meurt, si vous le donnez à quelqu’un, vous devrez faire une nouvelle déclaration auprès de l’I-CAD.

Pour les autres espèces domestiques

Si on parle d’autres animaux comme les rongeurs, ce n’est pas obligatoire, mais tout de même fortement conseillé. Un cobaye ou un chinchillas sont des NAC, mais pas des carnivores domestiques. Si vous souhaitez voyager dans l’UE, vous devrez utiliser une puce, mais également si vous souhaitez retrouver votre animal en cas de souci.

perroquet

Attention à vos animaux provenant de la faune sauvage captive

Que cela soit un serpent, une araignée ou encore un perroquet, ce sont des NAC, mais également des espèces non domestiques considérées comme « faune sauvage captive ». On retrouve de fortes réglementations pour ces animaux, donc avant de penser à en adopter, vous serez obligé de faire une demande d’autorisation de détention et une déclaration de marquage =via le formulaire Cerfa 12446*01.
Si vous ne le faite pas, vous risquerez 6 mois mois d’emprisonnement et 9000 euros d’amende.

One Response to “Faut-il identifier votre NAC ?

  • Claire
    2 années ago

    Merci pour cet article, c’est une mine d’informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *